6 Sudoku magnétiques animaux marins Agrandir

6 Sudoku magnétiques animaux marins

Sudoku magnétique: 6 jeux différents pour jouer avec 6 enfants.

Plus de détails

S111 - S116

53,00 €

Les jeux magnétiques SUDOKU d'Eveil et Savoirs complètent les fiches d’exercices éditées par Eveil et Savoirs, et plus particulièrement les fiches de maths . Ils offrent à l’enseignant une autre manière de présenter des exercices  de logique et de repérage dans l’espace avec des supports différents du papier ou de l’ordinateur. L’intelligence de l’enfant est doublement sollicitée : d’abord pour trouver par déductions quel élément doit être mis dans une case et ensuite pour le repérer parmi les éléments mobiles disponibles et enfin le positionner. Le jeu permet donc d’exercer sa logique et son habileté manuelle.

 Un jeu se compose d’un support ferreux et d’éléments magnétiques mobiles contenus dans un sachet. Sur une face du support sont imprimés une grille  carrée, des éléments fixes , la règle du jeu et un repère couleur. Les éléments magnétiques  mobiles sont imprimés sur une face avec des animaux marins; un repère couleur permet de les rattacher à un jeu, afin d’éviter le mélange avec d’autres jeux. Le but de ces jeux est de compléter la grille du support avec les éléments magnétiques mobiles tout en respectant la règle du jeu.

 Une grille-solution est fournie avec les éléments magnétiques mobiles ; elle permet au joueur soit de la reproduire en observant la place de chaque élément, soit de vérifier que sans utiliser ce modèle il a été capable de remplir correctement la grille. Reproduire est un exercice de pure observation, alors que chercher à remplir la grille sur la base de ses seules déductions permet véritablement de faire progresser sa logique

REGLE ET EXEMPLE

REGLE : dans une grille, il doit y avoir sur chaque ligne, chaque colonne et dans chaque bloc encadré en noir un élément de chaque sorte et un seul.

EXEMPLE:

Exemple d’un jeu avec une grille à 16 cases avec pour éléments les nombres de 1 à 4 ; on a dans les 2 blocs du haut  de la grille représentés ci-dessous :

4

 

2

 

 

1

 

 

Dans le bloc vert de gauche où sont placés le « 1 » et le « 4 », il reste à placer les nombres manquants : le « 2 » et le « 3 » ; on observe que le « 2 »   ne peut être sur la ligne du haut, puisqu’il figure déjà sur cette ligne dans le bloc violet de droite ; donc le « 2 » ne peut être placé que sous le « 4 » ; par suite, le dernier nombre, le  « 3 », se place dans la seule case  restant libre après avoir placé le « 2 »  c’est-à-dire au-dessus du « 1 ».

Dans le bloc violet de droite, il reste à placer  le « 1 », le « 3 » et le »4 ». Le « 1 » ne peut être sur la ligne du bas, étant déjà sur cette ligne dans le bloc vert de gauche ; il se met donc dans la seule case libre à droite du « 2 ». Les deux autres nombres ne pourront être placés qu’en utilisant des raisonnements similaires avec des nombres présents dans les blocs du bas. Ainsi, la colonne de droite étant déjà occupée par le « 3 » situé dans le bloc orange en bas à droite, le »3 » à mettre dans le bloc qui nous intéresse ne peut être placé que sous le « 2 »du bloc violet. Il ne reste alors pour le « 4 » du bloc violet  que la case sous le « 1 ». On a donc rempli les deux blocs du haut.      

4

3

2

1

2

1

4

 

4

 

 

 

 

 

3

 

Pour remplir les blocs du bas, on cherche à compléter le bloc orange de droite : le »4 » ne peut être sur la ligne du haut, puisque celle-ci contient déjà un « 4 » ; on le place donc à côté du « 3 » sur la ligne du bas ; le »2 » ne peut être dans la colonne de gauche, puisqu’un « 2 » est déjà dans cette colonne, dans le bloc droit du haut ; on le place donc au dessus du « 3 ». On termine en complétant le bloc jaune en  bas à gauche : le »3 »est à mettre à côté du « 4 », le « 2 » sous le « 4 » et le « 1 » à sa gauche.

Finalement on obtient la grille suivante :

4 3 2 1
2 1 3 4
3 4 1 2
1 2 4 3